Les présentations

 


Pour les présentations il existe un ensemble de règles qui sont fondées sur les inégalités de la hiérarchie sociale.


Qui à qui ?

 

On présente toujours un homme à une femme et les personnes plus jeunes aux plus âgées. Il est possible de nommer la femme la première si on la présente à un prêtre ou à un personnage officiel. S’il s’agit d’un couple on présente d’abord l’homme : „Monsieur et madame Pritzy“.


Se lever ou pas ?

 

Un homme doit toujours se lever pour présenter ou pour se faire présenter. Une femme doit se lever pour présenter ou se faire présenter à une autre femme plus âgée qu‘elle. Si on présente un homme à une femme elle reste assise sauf s‘il s’agit d’un personnage très important ou une personne âgée.


Qui tend la main ?

 

C’est toujours la personne en position de supériorité (âge ou situation) qui tend la main la première. Sinon c’est la femme qui tend la main la première, sauf s’il s’agit d‘un personnage très important. Si la femme ne tend pas la main, l’homme ne doit pas tendre la sienne.


Les formules de présentation sont recueillies dans les manuels de savoir vivre : „Permettez-moi de vous présenter ...?“ / „Puis-je vous présenter monsieur ....., madame ....?“ On peut rajouter quelques précisions comme : „qui est professeur de français au collège Simone Signoret“. On nomme la personne à laquelle on présente : „Monsieur Sonnet“ et on précise : qui est professeur d’anglais. Après, les réponses sont : „Bonjour monsieur / madame“, „Enchanté“, „Très heureux“.

C’est la personne en position haute qui engage la conversation.

 

Au restaurant

 


A faire et à ne pas faire

 

Il faut toujours penser que les gentilles attentions à table rendent le repas au restaurant ou à la maison plus convivial.

La femme entre la première dans la salle, l´homme lui tient la porte. La personne qui invite a droit de choisir la table. L´homme tient la chaise à la femme pour mieux s´installer. Apprécier et parler de la saveur du plat ou la boisson, cela fait du bien à la personne qui vous a invité. Quant au choix dans le menu, il vaut mieux rester modeste et sans exagération, donc dans la moyenne. Vous pouvez proposer à la personne qui vous a invité de choisir le vin ou l´apéritif. Attention aux pièges! Il vaut mieux ne pas se lancer dans la dégustation des plats que l´on n´est pas sûr de savoir manger corectement, comme les fruits de mer ou certaines sortes de poissons. Couper la salade verte avec un couteau c´est vraiment à éviter. Il est possible d´utiliser les doigts pour manger mais seulement s´il s´agit du pain ou des crustacés. On ne porte jamais le couteau à la bouche, c´est très mal vu et en plus c´est très dangereux.


Au lieu de critiquer le lieu ou le service, cherchez les choses positives. Il ne faut pas hésiter à dire merci à chaque fois qu´on vous sert. Il est très dérangeant de parler fort, de rire ou de fumer dans la partie non-fumeur. Examiner l´addition par celui qui ne paie pas est inacceptable.


 



Použitá literatúra:
Bénard E., Canier Y., Lavenne Ch.: Tempo 2, Méthode de français. Paris: Didier, Hatier, 1997, 271p, ISBN 2-278-04427-3.