Vypracovala: Paulina Hradelova

 

 

Les années 1960-70 étaient des années de la mobilité individuelle, à chacun son volant, à chacun sa voiture. Deux ou 3 voitures devant chaque maison, une voiture par membre de la famille. Les câbles et les rails des trams et des trolleys ne sont pas esthétiques ni pratiques donc il faut les cacher ou enlever.


Aujourd´hui les enjeux environnementaux font le retour des transport en commun. Les trams et les trolleys reviennent petit àpetit dans les centres des villes (par exemple à Brest). On fait revivre les rails et on tire les nouveaux câbles éléctriques. Les raisons écologiques deviennent plus importantes qu´esthétiques.Il reste juste à persuader les gens de changer leurs habitudes et c´est gagné ! Pour les attirer il faudrait améliorer l´accessibilité des réseaux de bus, trams, trains et trolleys, leur efficacité et ponctualité. Car les transports en commun ne sont plus les simples moyens de déplacement mais des lieux de rencontres, de lecture, d´échange, de travail et de détente.On y fait même des apéros, des concerts, des expositions, des mariages...



Použitá literatúra:

Tu donnes ta langue au chat ?, Devinettes FLE-FLS, CRDP Académie d‘ Aix –Marseille, ISBN 978-2-86614-452-4. p. 52-53.

Les transports en commun imposent leur rythme. In Ca m´intéresse, Septembre 2014, N° 403, p. 92-95.

https://www.b-europe.com/~/media/ImagesNew/Treinen/TGV/ImageCaroussel/Small_500x338/TGV.ashx