Vypracovala: Paulína HRADELOVA

 

 

Aujourd´hui, on peut voyager en TGV presque partout en France.Les gens qui habitent à Orléans, Tour ou Lille et viennent travailler tous les jours à Paris en TGV on les appelle les „TGVistes“.


Avec l´arrivée des TGVs une nouvelle source d´inégalité apparaît : alors que les plus riches profitent du TGV pour se rendre confortablement et rapidement en week-end les plus défavorisés passent chaque jour plusieurs heures de transport pour se rendre au travail. Ce transport nécessite non seulement une organisation minutée mais souvent il n´y a pas de place. Vous montez dans un train ou métro qui est tellement rempli que la porte a du mal à se fermer. Par contre dans le TGV vous avez votre propre place réservée, le siège est large et confortable, vous avez une petite table, il n´y a personne qui vous bouscule, vous pouvez y travailler ou dormir tranquillement.


Quant au métro il ressemble à une énorme bibliothèque qui a sa propre culture : la foule anonyme qui se déplace, qui ne fait pas attention aux autres, qui a ses propres codes sociaux, qui est réservée, renfermée, qui lit, qui écoute la musique et qui baisse le regard au contact. D´après une étude de la densité dans le métro parisien il y a des moments où il y a jusqu´à 6 personnes par mètre carré!


En 1950 un Français parcourait en moyenne 5km par jour, aujourd´hui c´est 45km. On parle même d´un „homo mobilis“, du nouvel âge de la mobilité et de la mobilité comme d´un droit social. Comme la France est très connue par ses grèves dans les transport un service minimum doit toujours être en place. L´accessibilité des tarifs est la priorité, le prix d´un ticket ne doit pas devenir un obstacle pour le voyageur. Les jeunes, les seniors, les demandeurs d´emploi et les familles nombreuses bénéficient de tarifs réduits.

 

 

Použitá literatúra:

Tu donnes ta langue au chat ?, Devinettes FLE-FLS, CRDP Académie d‘ Aix –Marseille, ISBN 978-2-86614-452-4. p. 52-53.

Les transports en commun imposent leur rythme. In Ca m´intéresse, Septembre 2014, N° 403, p. 92-95.

https://www.b-europe.com/~/media/ImagesNew/Treinen/TGV/ImageCaroussel/Small_500x338/TGV.ashx