-Red-

 

 

Les magasins, les services (la poste, la banque, la police) - Obchody a služby vo Francúzsku

 

On peut faire ses courses chez les petits commerçants, dans les grands maga¬sins, dans les grandes surfaces, dans les boutiques de luxe, au marché...

Le petit commerçant, c'est le commerçant du quartier : l'épicier, le boucher, le charcutier, le pâtissier qui connaît bien sa clientèle et avec qui on peut bavarder. A l'épicerie, autrefois, on ne vendait que des produits alimentaires ; aujourd'hui on y trouve un peu de tout. Chez le petit commerçant, on achète en petite quantité.

Les magasins en libre-service ont commencé à avoir du succès dans les années 50. Dans les années 60-70 sont apparues les grandes surfaces. Les Français les apprécient beaucoup. Ils ont inventé le terme « hypermarché » pour les grandes surfaces de plus de 2500 m2. Les grandes surfaces se trouvent à la périphérie des villes. Le choix des produits y est vaste et les prix sont plus bas que dans les petits commerces. En général, on va y faire ses courses une fois par semaine. Il y a toujours de grands parkings. A l'entrée du magasin, on peut prendre un panier ou un chariot. Il y a plusieurs rayons : alimentation, vêtements, lingerie, accessoires, cadeaux, papeterie, librairie, ameublement, jouets, outillage... On y trouve aussi des établissements de restauration rapide. La plupart des grandes surfaces sont ouvertes tous les jours, jusqu'à 20 heures ou, plus rarement, jusqu'à 22 heures ; dans certains pays, certaines sont même ouvertes 24h/24.

Ceux qui aiment l'ambiance des marchés peuvent faire leurs achats sur les mar¬chés. Les prix y sont parfois moins élevés que dans les magasins. Les petits pro¬ducteurs viennent vendre leurs produits sur les marchés. Les marchés ont lieu une à deux fois par semaine, mais plus souvent l'été. Il existe aussi les foires : on y trouve des chaussures, des vêtements, des articles pour le bricolage, mais rare¬ment des produits alimentaires.

Les « marchés aux puces » ont aussi beaucoup de succès. A Paris, un grand marché aux puces se tient dans la banlieue nord. On y trouve des objets d'occasion : des meubles anciens, des tableaux, des tapis, de la vaisselle, des outils, des livres, des vêtements... Il y en a pour tous les goûts.Les gens y viennent non seulement acheter, mais aussi pour se promener, regarder, trouver des idées...

Une quinzaine de jours avant Noël, sur les places des villes, les vendeurs dressent leurs cabanes en bois et commencent à vendre des jouets, des bonbons, des cho¬colats, des pâtisseries typiques en cette période de fête, des arbres de Noël, na¬turels ou artificiels, et toutes sortes de décorations pour le sapin et la maison, comme par exemple des guirlandes, des cheveux d'anges, des boules... Pour se réchauffer, on peut aussi prendre un verre de punch ou de vin chaud.

Dans les boutiques de luxe, on vend les créations des grands couturiers. Ces magasins vendent des articles qui coûtent très cher. Les grands magasins pari¬siens les plus connus sont le Printemps, la Samaritaine, les Galeries Lafayette. Les amateurs d'art et de meubles de >

Beaucoup de clients profitent des soldes qui se font plusieurs fois par an. On paye en espèces (« en liquide »), par chèque ou par carte bancaire. Ceux qui n'aiment pas faire les magasins ou bien ceux qui n'ont pas le temps préfèrent faire leurs achats par téléphone ou encore sur Internet et se font livrer la marchandise à domicile. Quand on lance sur le marché un nouveau produit, on fait une campagne publi¬citaire. L'annonceur s'adresse à une agence de publicité. Le message publicitaire est déterminé en fonction du média dans lequel il va paraître : télé, radio, jour¬nal, prospectus, panneau publicitaire...

En ville, il y a de nombreux services qui facilitent la vie des habitants : laveries, teintureries, salons de coiffure, ateliers de réparation... Tout le monde utilise les services de la poste. La poste distribue aux destinataires le courrier, c'est-à-dire les lettres, les cartes postales, les colis, les prospectus, les télégrammes, etc. Quand on veut envoyer une lettre ou une carte postale, il faut l'affranchir, c'est-à-dire mettre un timbre-poste. S'il s'agit d'une lettre importante, on l'en-voie en recommandé. Dans ce cas, il faut remplir une fiche qu'on remet au gui¬chet avec la lettre. Il est toujours bien de mettre son nom et son adresse au dos de l'enveloppe. Si la poste, pour une raison ou pour une autre, ne peut pas remettre la lettre au destinataire, elle est renvoyée à l'expéditeur. Dans les rues, il y a des boîtes aux lettres jaunes : un employé de la poste relève le courrier plusieurs fois par jour. Quand on veut envoyer de l'argent, on se sert du mandat-poste. Pour envoyer un télégramme, il faut prendre un formulaire, indiquer l'adresse de l'ex¬péditeur, du destinataire et le texte du message. On peut le faire également par téléphone. Aujourd'hui, très peu de personnes utilisent ce service. Il est beau¬coup plus rapide et plus pratique d'envoyer des SMS ou de communiquer par Internet.

Les banques acceptent des dépôts, fournissent des crédits, font les opérations de bourse, facilitent toutes les transactions. Pour déclarer un vol ou un accident, il faut s'adresser à la police. Celle-ci (ou encore la mairie ou la préfecture de votre domicile) délivre également des documents personnels, tels que les cartes d'identité, les passeports, les permis de séjour...

 

 

SLOVÍČKA:

accessoire, m - doplnok

boule, f - guľa

cabane, f - búdka, stánok

chariot, m - vozík

crédit, m - úver

dépôt, m - vklad

dresser - postaviť

espèces (f, pl) liquide (m) - hotovosť

lancer – uviesť

lingerie, f - bielizeň mandat-poste, m - poštová poukážka marché (m) aux puces (f, pl) - blší trh panier, m - kôš

panneau publicitaire, m - tabuľa (reklamná salon (m)

de coiffure - kaderníctvo

solde, m - výpredaj

teinturerie, f - čistiareň

vente (f) aux enchères – dražba


 

OTÁZKY:

• Aimez-vous faire du lèche-vitrine ?

• Dans quoi dépensez-vous le plus d'argent ?

• Qu'est-ce qu'on offre généralement à un enfant, à une femme, à un homme ?

• La publicité vous influence-t-elle lors de vos achats ?

• Quels souvenirs les touristes en séjour en Slovaquie achètent-ils ?

• Quels produits achète-t-on à crédit ?

• Profitez-vous des soldes ?

• Achetez-vous des objets d'occasion ?

• Quels produits français peut-on trouver dans les magasins slovaques ?


 

Zdroj:

Oui! Francúzština – maturita, Eva Mátéffyová, Magali Boursier, Eva Švarbová, vydavateľstvo Enigma, 2014.