Vypracovala: Eva Gutová

 

 

Au cours des dernières décénies la famille dit-on traditionelle a disparu. On peut reconnaître plusieurs raisons de cette évolution. Tout d´abord, les personnes agées essaient de continuer à mener une vie active. L´âge du départ à la retraite est monté. C´est le résultat du changement de la situation économique. Les grands-parents pouvaient s´occuper de leurs petits enfants, il n´y a que trente ans. Actuellement, ils sont obligés de travailler jusqu´à l´âge de soixante-deux ans pour pouvoir gagner leur vie. Une autre raison c´est que les jeunes ont plus de liberté. Ils font leurs études jusqu´à vint-cinq ans, quelques fois même plus, puis il font leurs carrières, ils prennent plaisir à voyager , et enfin il décident de se marier et d´avoir un ou deux enfants. C´est pourquoi la natalité baisse, la population vieillit. Aujourd´hui, les familles nombreuses sont de plus en plus rares. Dans les pays développés, on note l´augmentation du nombre des unions libres, des personnes vivant seules, des familles monoparentales. Les changements dans la structure familiale entraînent des conséquences sur le comportement des couples et des enfants. Comme le développement personnel et le désir de carrière valent plus que la vie heureuse de leurs enfants, il y a de plus en plus d´enfants qui souffrent à cause de la mésentente des parents; cela conduit souvent au divorce. Les difficultés familiales provoquent parfois le départ des enfants. Heureusement, ce n´etait pas le cas de mon enfance.

 

 

Nous sommes cinq dans notre famille: mon père, ma mère, mon frère, ma sœur et moi. Mon père s´appelle Jules, il a 53 ans; ma mère s´appelle Marie, elle a 49 ans. Ils viennent des régions différentes et ils se sont rencontrés dans les montagnes où il faisaient des randonnées. C´était un coup de foudre. Après avoir fini leurs études, ils se sont mariés. Papa est issu d´une famille de trois enfants; il est cadet. Même s´il est ingénieur, il a choisi de travailler comme le guide de montagne. C´est un travail difficile, puisqu´il est responsable de la vie des autres. Et pourtant, il adore son travail. Maman est fille unique. Elle est professeur d´anglais et de géographie. Mon frère s´appelle Jean et il est déjà marié. Il a épousé notre belle voisine, il y a trois ans. J´ai encore une sœur cadette. Anne n´a que 13 ans, elle fréquente l´école primaire. Elle est très studieuse et forte en biologie, alors l´anné prochaine elle sera une lycéenne et dans quelques années elle deviendra peut-être médecin. Moi, je m´appelle Stéphanie. J´ai 19 ans et je suis sur le point de terminé mes études au lycée bilingue. Ensuite, je voudrais étudier les langues – le français et l´espagnol. J ´espère obtenir, durant mes études, une bourse et faire un semestre dans une université française. Mes études terminées, j´aimerais travailler comme interprète.

 

 

Mon père est assez grand. Il a les cheveux noirs, les yeux bleux. Ma mère est mince, de taille moyenne, ses cheveux sont bruns, ses yeux verts. Mon frère et moi, on ne se ressemble pas beaucoup. Évidemment, je suis plus belle et plus intéligente que lui. Moi et ma sœur, nous ressemblons beaucoup à maman. Bien qu´on se dispute parfois, on s´entend bien. Mon frère et ma sœurs sont excentriques, moi plutôt timide. Mon père est énergique, ma mère a un caractère plus tranquille. Malgré tout, nos parents sont formidables, et ils font tout pour nous comprendre et pour tolérer nos défauts. Ce que j´aime chez eux, c´est surtout leur sens de l´humeur.

 

 

Notre famille est très unie. On peut toujours compter les uns sur les autres. Les parents de ma mère vivent dans un petit village. Comme c´est assez loin de chez nous, nous ne leur rendons visite que rarement, d´habitude à l´occasion d´un anniversaire ou d´une autre fête familiale. Les grands-parents paternels sont morts, il y a 5 ans.

 

 

Il faut dire que notre famille est une famille moderne. Les travaux ménagers sont bien répartis. On peut constater qu´il y a même une certaine égalité hommes/ femmes. Mon père n´hésite jamais et il aide souvent ma mère à repasser ou faire la vaisselle. C´est parce qu´il l´adore toujours.

 

 

Použitá literatúra:

E. Mátéffyová a kol., Francúzština – cvičebnica